Quais des rêves art sac brest - ATELIERS

Quais des rêves art sac brest - ATELIERS

 

DIVINE DOCKS is a project created by local artists to reinvent the docks of Brest, Brittany, France. We are two local artists, invested in the cultural life of the city. We make a point to widely open our doors to art enthustiasts, since 2014 we host public workshops, openings and artistic events in collaboration with a wide variety of artists form the area. 

On this website, you will find our most recent collaborative works: original contemporary Kakemonos. For this serie we revisited the japanese Kakemonos, a type of scroll paintings or calligraphies mounted on a flexible backing. 

 

We hope you will enjoy this introduction to our work. You can buy our artistic kakemonos and products in different materials and size (tote bags, cushions, etc.) on this website. If you have any questions, need further explanations, or just want to be in touch,

contact us by email.

See you soon ! kenavo ar c'hentañ !


Pascale Loget & Stéphanie Max

« ... Leur choix s’est finalement porté sur un format originaire du Japon, le kakemono qui signifie littéralement objet accroché.


Réalisés dans une toile de bâche en maille fine percée d’anneaux, ils constituent des pièces exclusives numérotées de 1 à 50, mêlant techniques traditionnelles et collages numériques.

Faire autrement en mêlant techniques ancestrales et outils numériques, un beau challenge pour deux brestoises passionnées. »  

Gwenaëlle Porsmoguer, Les Coopératives d'Activités et d'Emplois 29, le 9 novembre 2016

  

« Entre mer et polder, ces deux artistes perçoivent dans ce décor industriel « un merveilleux terrain pour les arts visuels ». Pour une fois, elles ont décidé de travailler à quatre mains et de mélanger leurs univers afin de rendre hommage à ce lieu propice à l'imaginaire dans le cadre d'une exposition intitulée « Quais des rêves ».
« Verre au poisson », « Un été à la plage », « La macarène », « La mûrisserie », « Ange marlou »...

Ensemble, les deux femmes ont imaginé d'étranges histoires, racontées à travers des kakémonos, des toiles verticales d'inspiration asiatique. Dans leurs rêveries, les mats de bateaux deviennent des forêts, les grues se métamorphosent en girafes. Les sirènes montent sur scène à La Carène pendant que les poissons d'Océanopolis boivent une tasse en terrasse. »

Le Télégramme, 8 juillet 2016


  


Welcome ! Demad  !


Mûrisserie et palmiers, merveilleux poissons échappés
des aquariums d'Océanopolis, marlous et sirènes, grues, docks ...

et maintenant deux nouvelles créations à l'ambiance tropicale, sur la gare de Brest.


Quais des Rêves / Divine Docks est une aventure artistique visuelle à 4 mains, qui "réinvente" l'univers maritime Breton dans son actualité industrielle, touristique, onirique.

Nous avons créé une série numérotée de 7 kakémonos sur toile (80X160), une collection de cartes postales et des sacs imprimés.



 Contactez-nous, venez nous voir à l'atelier !

Bon voyage sur QUAIS DES RÊVES !

Kenavo ar c'hentañ !

Pascale Loget & Stéphanie Max



  

Photos café restaurant La Base

& Show room Cheminées Philippe Corentin Martins à Brest.

QUAIS DES Rêves  ports de brest  - KAKéMONOS D'ART  - CRéATION VISUELLE - imprimés de l'atelier    

  

 "Jusqu'au 24 septembre, la gare de Brest accueille l'exposition « Quais des rêves », réalisée à quatre mains par les plasticiennes Pascale Loget et Stéphanie Max, amoureuses de la cité du Ponant. Les deux artistes revisitent les codes esthétiques du trait de côte, inspirées par les diversités des paysages, des activités et des histoires.

Chaque création démarre par un reportage photos-croquis sur le terrain, suivi en atelier de la réalisation de gravures, monotypes, peintures et dessins assemblés par la suite sur une image verticale composée par collage."

Le Télégramme, le 22/7/17

"Quais des rêves, c'est la belle idée qu'ont eue Pascale Loget et Stéphanie Max, les deux artistes plasticiennes de ZAR Ateliers, en choisissant d'investir les lieux de voyages.


« Avoir de l'art en gare, je trouve ça très bien. J'aime avoir des choses qui surprennent et font vivre cet endroit avec un espace culturel, s'enthousiasme Marie-Laure Le Borloch, la cheffe de gare de Brest. En plus, il y avait ces possibilités d'ateliers, pour que notre clientèle partage des instants privilégiés. »


Ouest-France, le 29/7/17